Consomania.Com
Equipement
Les bonnes questions à se poser avant d’installer un monte-escalier

Quelles que soient les raisons qui ont altéré votre mobilité, l’installation d’un monte-escalier s’avère être une solution efficace pour faciliter votre quotidien. Avant de choisir et d’installer un monte-escalier quelconque, vous devez mettre en lumière certains points. Un monte-escalier :…

Quelles que soient les raisons qui ont altéré votre mobilité, l’installation d’un monte-escalier s’avère être une solution efficace pour faciliter votre quotidien. Avant de choisir et d’installer un monte-escalier quelconque, vous devez mettre en lumière certains points.

Un monte-escalier : pourquoi faire ?

Le monte-escalier est devenu un équipement incontournable pour les personnes à mobilité réduite, qu’elles soient handicapées ou âgées. Un gage de sécurité, il permet de monter et descendre les escaliers sans effort et en toute sécurité. Il procure à ses utilisateurs la possibilité de vivre normalement et en toute autonomie. Ce dispositif est sans conteste l’un des meilleurs moyens pour éviter les mauvaises chutes des personnes à mobilité réduite. Il convient aussi aux personnes souffrant de maladie musculaire et articulaire. Ces pathologies peuvent leur rendre la vie pénible et l’installation d’un monte-escalier peut faciliter leur quotidien. Les facteurs déterminants du coût de cet équipement sont multiples. Avant d’en acquérir un, la comparaison des prix s’avère indispensable. Pour effectuer une comparaison, il est fortement conseillé de choisir un site sérieux et fiable.

Quels sont les critères de choix d’un monte-escalier ?

Le choix du monte-escalier doit prendre en compte les besoins spécifiques de son utilisateur et les caractéristiques de l’escalier. Les contraintes techniques de celui-ci ne doivent pas empêcher l’installation de l’équipement. Le monte-escalier existe en différents modèles et en plusieurs dimensions. Certains fournisseurs proposent aussi des modèles sur mesure pour répondre au mieux aux besoins de leurs clients. Pour contrecarrer les contraintes personnelles, l’établissement d’un bilan sur les besoins de l’utilisateur, sur sa capacité à mouvoir et sur son sens de l’équilibre s’avère indispensable.

Quelles sont les normes de sécurité à respecter ?

La sécurité du monte-escalier ne constitue pas un critère de choix, mais une obligation qui mérite d’être mise en exergue. Pour garantir la sécurité de la personne à mobilité réduite, l’équipement en question, son installation, son entretien et son mode d’utilisation doivent respecter des normes de sécurité strictes. L’objectif est d’éliminer les risques de chute ou de panne pendant la montée ou la descente. La stabilité et le confort du fauteuil ne doivent pas faire l’objet de négligence. L’idéal est d’opter pour un monte-escalier doté d’accoudoirs, de ceinture de sécurité et de repose-pied escamotable. Particulièrement pour les montes-escaliers électriques, ils doivent avoir des batteries de réserve pour prévenir les pannes de courant et éviter d’être bloqué à mi-chemin.

Comment faire pour financer l’installation d’un monte-escalier ?

Étant donné la complexité de l’installation d’un monte-escalier, ce genre de travaux peut coûter cher. Pour inciter et aider les particuliers à aménager leur intérieur pour faciliter le déplacement et l’utilisation des équipements de la maison, l’État propose des aides et des subventions pour financer ces travaux. Elles se présentent sous différentes formes, telles que les crédits d’impôt et la réduction de TVA. Les aménagements peuvent aussi porter sur les voiries extérieures, les portes et les portails, les balcons, ainsi que les pièces d’eau. L’étude du projet d’aménagement d’intérieur, la conception du plan et la mise en œuvre des travaux doivent être prises en charge par des professionnels.

Articles liés :

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *

ipsum ante. vulputate, Lorem Phasellus Nullam facilisis