Consomania.Com
Jardin
Comment éviter les dangers pour son chat ou son chien au jardin ?

Un bris de verre, une branche épineuse dépassant d’une haie et l’accident est vite arrivé. Protégez votre animal de compagnie en recensant ce qui, au jardin, peut représenter un danger pour lui et en prenant les dispositions adaptées. Et dans…

Un bris de verre, une branche épineuse dépassant d’une haie et l’accident est vite arrivé. Protégez votre animal de compagnie en recensant ce qui, au jardin, peut représenter un danger pour lui et en prenant les dispositions adaptées. Et dans tous les cas, pensez à assurer votre chat ou votre chien, pour vous autoriser une consultation vétérinaire dès que nécessaire.

Attention morsures et piqûres !

Les insectes, les serpents et les crapauds pouvant évoluer dans votre jardin constituent un des premiers dangers pour le chien et le chat. Protégez les canidés des batraciens qui leur causent de violentes intoxications alimentaires. Y penser, en présence de vomissements et d’hypersalivation. Quant aux serpents, la plupart des espèces fréquentant les jardins ne sont pas venimeuses. Restez néanmoins vigilant si les pattes avant de votre félin ou la truffe de votre chien révèlent une enflure rouge, surtout après que vous ayez entendu l’animal hurler.

Les piqûres de guêpe ou d’abeille sont assez courantes, mais ne représentent de vrais dangers que chez un animal allergique. La substance urticante et nécrosante secrétée par les chenilles processionnaires le prédispose, par contre, à d’éventuelles gênes respiratoires par gonflement de la langue. Si le chien ou le chat présentent des symptômes suspects, une consultation d’urgence est parfois la seule chose à envisager. En prévention, aspergez de bière, de vinaigre blanc ou d’une préparation à base d’ail les plantes où vous notez des chenilles. Dégagez régulièrement les bases de vos parterres et ne laissez pas trop de temps entre les tontes du gazon. Pour réduire les visites des crapauds, éparpillez de la cendre de votre cheminée sur le sol du jardin, près des points d’eau.

Entreposer comme il faut les outils et produits pour le jardinage

Portés par leur curiosité innée, les animaux à quatre pattes aiment explorer et flairer tout ce qui croise leur parcours. Les éventuelles blessures dues aux outils de jardinage coupants se préviennent en rangeant ceux-ci, dès que vous ne les utilisez pas. Débranchez systématiquement les outillages électriques. Assurez-vous complètement que le cabanon à outils est fermé et qu’il n’y a pas de carreau manquant ou cassé par lequel le chat pourrait se faufiler.

Idem pour tout ce qui est désherbants, produits contre les corbeaux, les taupes, souricides, raticides, insecticides et appâts divers : entreposez-les en des lieux inaccessibles à vos compagnons. Entre irritation et intoxication, les effets de ces produits peuvent être assez graves pour causer des hémorragies internes chez l’animal. Si le besoin de consulter se présente, amenez toujours le flacon du produit pour que le vétérinaire sache quelle conduite tenir. Et évitez, à tout prix, de faire ingérer du lait en attendant.

Offrir un terrain d’entente pour plantes et animaux

Les mammifères à quatre pattes et autres animaux s’exposent parfois à de graves intoxications au contact de certaines plantes. Racines, baies, fleurs, sève, écorce ou feuilles, les parties incriminées varient selon les espèces. Les symptômes comptent aussi bien une diarrhée combinée à des vomissements et une hypersalivation que des manifestations cardiorespiratoires, voire nerveuses. En présence de chien ou de chat, préférez éviter le poinsettia, le philodendron, le houx et le cactus candélabre, dans votre jardin. En cas d’ingestion, ne faites surtout pas vomir l’animal pour réduire les dommages sur son tube digestif.

Articles liés :

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Donec id, dolor porta. elit. commodo quis dolor. ipsum leo