installation vmc

Lorsque la Ventilation Mécanique Contrôlée (VMC) est bien installée, cela assure le renouvellement permanent de l’air à l’intérieur des pièces d’un bâtiment, en l’occurrence des pièces les plus humides de la maison. On vous dit comment réaliser la pose d’une Ventilation Mécanique Contrôlée (VMC). Suivez le guide.

Disposez de tous les outils nécessaires à la pose de la VMC

Pour poser une VMC, il faut au préalable préparer tous les outils nécessaires à cette opération. Assurez-vous de disposer de tous les accessoires essentiels afin de garantir le bon fonctionnement de la VMC. C’est d’ailleurs une bonne raison pour faire installer sa VMC par un professionnel. En effet, un artisan détient à la fois la maîtrise et l’expérience indispensables à une telle installation et saura éviter les erreurs.

Néanmoins, si vous souhaitez effectuer vous-même l’installation de votre VMC, vous devrez assurément vous équiper de certains instruments. Veillez à avoir à portée de main les outils tels que le mètre, un détecteur de métaux, une perceuse, une scie cloche. Un tournevis et une défonceuse complètent la liste des matériels indispensables à la pose d’une VMC.

Disposer de tous ces outils à proximité pendant l’installation, permet de poser sa VMC sans accrocs. Aussi, cela vous évitera-t-il de faire des allers-retours à chaque moment où vous avez besoin de l’un de ces matériels.

Prévoyez l’emplacement adéquat et les équipements nécessaires à la pose de votre VMC

Disposer d’un mètre, d’un détecteur de métaux, d’une scie à cloche et autres ne suffit guère pour installer chez soi une VMC fonctionnelle. En plus de ces outils, il vous faut également réunir les équipements nécessaires à l’accomplissement de cette tâche.

vmc cuisine

Pour poser votre VMC, prévoyez des bouches d’extraction sanitaires, un caisson d’extraction, un conduit souple en PVC. Pensez aussi à vous équiper d’un chapeau de toiture, des entrées d’air, une cordelette, des pitons et des colliers de serrage. Assurez-vous de réunir tous ces équipements, car la réussite du projet en dépend.

Pour jouer efficacement sa fonction, la VMC doit être posée dans un emplacement idéal. Généralement, il se situe dans les combles et les bouches d’aération où se trouve justement l’air vicié.

L’air vicié, se localisant habituellement dans la cuisine, la salle de bain et les toilettes, il est important de positionner les bouches d’aération dans ces salles afin qu’elles demeurent connectées au caisson d’extraction.

Installez à présent votre VMC

La phase suivante, la dernière, consiste en la mise en place de la VMC. Pour commencer, positionnez le caisson d’extraction de la VMC sous le toit de votre résidence, précisément dans les combles. Pour économiser en conduit, privilégiez un emplacement central par rapport aux bouches d’extraction.

Posez ensuite le caisson d’extraction de sorte qu’il ne touche pas le sol des combles. Vous pouvez le suspendre directement à la charpente en vous servant des pitons et de la cordelette. En l’orientant ainsi, vous vous épargnez les nuisances sonores qui pourraient amoindrir le confort du logement.

Raccordez les bouches d’extraction situées dans la salle de bain à des gaines de 80 mm de diamètre et celles de la cuisine à une gaine de 125 mm de circonférence. Prenez maintenant un crayon et marquez le contour de la manchette et percez le trou.

Insérez la manchette dans le trou puis posez la bouche d’extraction. Joignez ensuite la manchette au caisson d’extraction en les associant à l’aide d’un conduit flexible. Bloquez les extrémités avec un collier de serrage.

Réalisez votre sortie en toiture en vous servant d’une tuile à douille couverte par un accessoire qui offre beaucoup d’étanchéité, un chapeau de toiture par exemple. Attachez maintenant le conduit au caisson à l’aide des colliers de serrage.

Installez les entrées d’air dans la partie supérieure des fenêtres. Terminez l’opération en branchant le caisson à l’électricité, puis contrôlez la mise en service.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.