Consomania.Com
Equipement
Aperçu sur l’isolation thermique et acoustique du sol

L’isolation du sol et du plancher est une étape cruciale dans les travaux de rénovation ou de construction. La démarche permet en effet d’améliorer le confort de vie au sein du foyer (vive les pieds au chaud). Isoler le sol…

L’isolation du sol et du plancher est une étape cruciale dans les travaux de rénovation ou de construction. La démarche permet en effet d’améliorer le confort de vie au sein du foyer (vive les pieds au chaud). Isoler le sol de sa maison permet également de jouir d’un confort phonique (appréciable dans un immeuble). Voici comment isoler le sol de son logement !

Pourquoi isoler le plancher ?

Isoler les sols et les planchers contribue à optimiser l’isolation phonique et contre le feu d’une habitation. Cette dernière, par ailleurs obligatoire sur les planchers flottants, consiste à poser une couche de matériau ignifuge sous le plancher. L’isolation acoustique, elle, se fera via un matériau qui excelle dans l’absorption de sons (laine de verre et laine de roche principalement). L’isolation du sol permet aussi de se protéger des bruits occasionnés par les voisins (voix, pas), ou provenant de l’extérieur (si le logement est situé près d’une voie ferrée ou d’un métro aérien par exemple).

L’isolation des sols permet aussi de profiter d’un crédit d’impôt de 30% accordé par l’État, sans oublier la prime énergie et les subventions de l’ANAH. Le remboursement partiel ou total des travaux est même envisageable dans certaines conditions.

Quels matériaux privilégier pour isoler un sol existant ?

Le sol est à l’origine de 7 à 10% de déperdition thermique. Bien qu’il ne s’agit pas du plus gros poste de déperdition, il peut contribuer à accroître les dépenses en énergie. Et pour cause ! La sensation désagréable de marcher sur un sol froid et le fait d’avoir continuellement froid aux pieds incitent les membres de la maisonnée à surchauffer le rez-de-chaussée. Résultat : la facture grimpe dangereusement ! Pour y remédier, plusieurs solutions s’offrent aux propriétaires occupants, aux locataires et aux occupants à titre gratuit.

Tout d’abord, il est possible de recourir aux panneaux denses qui affichent une bonne résistance aux compressions. C’est le cas notamment du liège expansé (livré sous forme de panneau) et de la fibre de bois rigide. Le premier par exemple est léger et constitue un répulsif naturel contre les rongeurs. Excellent régulateur thermique, il intervient pour absorber l’humidité. Il est aussi possible de poser un sol naturel ou de la laine minérale, laquelle est facile à poser et offre une bonne isolation acoustique et thermique. Rendez-vous sur les sites de vente en ligne des isolants écologiques, afin d’avoir une idée sur le prix laine de verre.

Réalisé avec des fibres végétales, le sol naturel est sain, confère une ambiance chaleureuse à la pièce et permet de réguler l’hygrométrie d’une pièce. Autre matériau performant : la mousse en polyuréthane dont le pouvoir isolant est objectivement supérieur. Plus encore, celui-ci a le mérite de se poser en un temps record. Enfin, la plaque de sol en fibres de verre protège efficacement contre les incendies, convient aux locaux humides privatifs et chauffe efficacement le sol.

Articles liés :

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Aliquam felis mi, neque. vulputate, vel, venenatis ut sem, fringilla facilisis