Laurent, 17:21 Les 3 types de soubassement pour une maison
Consomania.Com
Travaux
Les 3 types de soubassement pour une maison

Vous souhaitez obtenir des renseignements en vue de construire votre maison ? Nous vous proposons aujourd’hui de découvrir les différents types de soubassements que proposent les entreprises du bâtiment. Il vous faudra faire votre choix en fonction de votre type de…

Vous souhaitez obtenir des renseignements en vue de construire votre maison ? Nous vous proposons aujourd’hui de découvrir les différents types de soubassements que proposent les entreprises du bâtiment. Il vous faudra faire votre choix en fonction de votre type de terrain, de vos besoins et de votre budget !

Le soubassement en quelques mots

Une fois les fondations coulées, le moment est venu de réaliser le soubassement. Il consiste en l’établissement de la partie inférieure servant à soutenir les murs de façade et les murs porteurs. Lors de cette étape importante, on peut également effectuer le drainage du terrain en fonction de la méthode choisie. Il est possible de combiner entre eux 2 types de soubassement lors d’une construction.

Le soubassement hérissonfondations

Dans le cas d’un soubassement hérisson, le sol du rez-de-chaussée repose directement sur les fondations. Le sol naturel est décapé, puis on installe un lit de pierres compactées sur lequel on vient couler une dalle pourvue d’un treillis métallique. Pour assurer une bonne isolation de la maison, on place enfin un film plastique qui permettra d’éviter les remontées d’humidité.

Le soubassement hérisson est la solution la plus économique, car la plus simple et courte à mettre en œuvre. Mais elle n’est pas possible à appliquer sur un terrain en pente et exige un sol relativement plat.

Le vide sanitaire

En aménageant un espace d’au moins 20 cm avec le sol, le vide sanitaire est un moyen de régler les problématiques posées par un terrain en pente. Ce type de soubassement permet d’éviter d’avoir à effectuer un terrassement trop important. C’est également un excellent moyen pour protéger sa maison du ruissellement de la pluie, des risques d’inondation et des infiltrations d’eau.

Pour réaliser un soubassement de type vide sanitaire, on aménage un espace entre les fondations et le sol du rez-de-chaussée. Il est la plupart du temps constitué de béton hydrofugé ou d’au moins 2 rangées de parpaings. Par-dessus le vide sanitaire, le plancher repose sur des poutrelles et est recouvert d’une dalle en béton armé d’un treillis. L’isolation de la surface de cette dalle reste nécessaire pour éviter de futurs problèmes d’humidité.

Le vide sanitaire coûte environ 30€/m² de plus que le soubassement hérisson.

Le sous-sol

Aménagement un sous-sol permet d’agrandir considérablement la surface habitable. Cet étage supplémentaire est une réelle valeur ajoutée pour votre maison. En fonction de vos besoins ou de vos envies, vous pourrez ainsi la doter d’une cave, d’un atelier, d’un garage ou d’une buanderie.

Cependant la création d’un sous-sol nécessite un drainage particulièrement rigoureux afin d’éviter les risques d’inondation. De plus, si le sol est relativement plat et que vous souhaitez aménager un garage, la pente créée pour l’accès transformera totalement votre jardin. Parce qu’il est long et compliqué à mettre en œuvre, le sous-sol est le type de soubassement le plus coûteux : il vous en coûtera en moyenne 160€/m² de plus qu’un hérisson.

Réfléchir à son type de soubassement fait partie intégrante du processus de création de la maison. Prenez le temps de vous renseigner et d’interroger des maçons de votre région !

Articles liés :

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *

leo. commodo massa consectetur consequat. lectus ipsum accumsan Curabitur